La cause littéraire
12h15 19  janvier
Secrets barbares, Rodney Hall (par Léon-Marc Levy)
Secrets barbares (Captivity Captive, 1988), Rodney Hall, éditions L’Arbre Vengeur, octobre 2020, trad. anglais (Australie) Françoise Cartano, 246 pages, 17 Des surprises, des irruptions littéraires d’une telle intensité sont d’autant plus formidables qu’elles sont rarissimes. Ce voyage dans les...
12h09 19  janvier
Lucie d’enfer, Conte noir, Jean-Michel Olivier (par Philippe Chauché)
Lucie d’enfer, Conte noir, Jean-Michel Olivier, novembre 2020, 160 pages, 18 Avec Lucie, les masques tombent les uns après les autres. Et sous le dernier masque il n’y a pas de visage . Lucie d’enfer est un roman ou le narrateur devenu écrivain, est hanté par le souvenir de Lucie, une amie...
12h03 19  janvier
La nuit shakespearienne et le cinéma de Kurosawa-I (par Augustin Talbourdel)
Narration de l’apocalypse et apocalypse de la narration dans Le Château de l’araignée, Les Salauds dorment en paix et Ran Prologue Nul ne s’est mieux aventuré dans la nuit shakespearienne qu’Akira Kurosawa ; nul ne l’a plus profondément sondée non plus. Le réalisateur japonais a composé, avec...
12h41 18  janvier
La poésie comme mode d’emploi du monde, Pascale Seys (par Delphine Crahay)
La poésie comme mode d’emploi du monde, Pascale Seys, Éditions Midis de la Poésie, 2019, 26 pages, 8 La poésie comme mode d’emploi du monde est un titre qui m’interpelle. À première vue, il semble exprimer, bien malgré lui, une vision du monde utilitariste, qui instrumentalise tout, y compris...
12h37 18  janvier
L’instinct du tournesol, Patricia Castex Menier (par Murielle Compère-Demarcy)
L’instinct du tournesol, Patricia Castex Menier, Les Lieux-Dits éditions, 2020, 37 pages, 7 L’instinct du tournesol tourne dans le temps solaire, héliotrope auquel la poète s’identifie et donc qu’elle personnifie ( assouplirai la tige de ma nuque, et boirai le ciel jusqu’aux racines ),...
12h33 18  janvier
Tout peut commencer à trembler, Lucien Noullez (par Didier Ayres)
Tout peut commencer à trembler, Lucien Noullez, éd. de Corlevour, avril 2020, 96 pages, 16 La poésie m’apprend que j’appartiens aux autres Lucien Noullez La banalité, l’infini Lucien Noullez semble un être fragile parce que sa poésie est frémissante, simple, évanescente et fugitive, car les...
12h31 15  janvier
Un détail mineur, Adania Shibli (par Marie du Crest)
Un détail mineur, Adania Shibli, novembre 2020, trad. arabe, Stéphanie Dujols, Khaled Osman,128 pages, 16 Les filles que l’on abat En 2020, paraissent, selon le hasard éditorial, le grand livre de l’irlandais Colum McCann, Apeirogon (cf. article Cause Littéraire), écrit en anglais aux allures...
12h27 15  janvier
L’Alphabet du monde, Amedeo Anelli (par Philippe Leuckx)
L’Alphabet du monde, Amedeo Anelli, juin 2020, trad. italien, Irène Duboeuf, 54 pages, 10 Le poète sismographe (c’est lui qui l’assume dans un de ses poèmes) transfigure la nature, les brumes, l’air, la neige en images métaphysiques du silence, de la patience. Que de brumes pleurantes dans...
12h22 15  janvier
Et plus si affinités, Werner Lambersy (par Murielle Compère-Demarcy)
Et plus si affinités, juillet 2020, 46 pages, 10 Et plus si affinités , dit-on quand l’amour est une possibilité ouverte sur le terrain de la rencontre. Dans la poésie de Werner Lambersy, l’amour est cette possibilité comme dépassement de soi, à l’instar de l’écriture. Le mystère de l’...
12h14 14  janvier
La leçon du brin d’herbe, Olivier Bleys (par Delphine Crahay)
La leçon du brin d’herbe, Olivier Bleys, éditions La Salamandre, novembre 2020, 146 pages, 19 La leçon du brin d’herbe est un essai qui mêle récit et impressions de voyage, anecdotes et descriptions, réflexions et méditations sur les sujets qui importent l’auteur : la marche comme la façon la...