Démystifier la finance
26  avril     22h35
Chronique d’une crise financière annoncée (43) : 16.000 milliards de dollars en un an
Georges Ugeux    L’ampleur des interventions budgétaires mondiales a atteint, selon le Fonds Monétaire International, la somme colossale de 16 billions de dollars. Quand on sait que la dette publique mondiale atteignait à fin 2019 le montant de 50 billions de dollars, on comprend que ces interventions massives...
15  mars     23h00
La vente de Suez France par Veolia à Meridiam est-elle un déni de gouvernance ?
Georges Ugeux    Nous revoici partis dans le capitalisme français, connu hors frontières comme un capitalisme d’Etat. Le département fusions acquisitions de l’Elysée soulève des questions sur le respect des principes de gouvernance. La responsabilité du Conseil d’Administration de Veolia Dans l’opération Veolia...
01  mars     00h01
Chronique d’une crise financière annoncée (42) : les taux d’intérêt se réveillent
Georges Ugeux    Il n’y a pourtant aucun doute : les faits sont là . Les autorités ne vous en parleront pas parce que les explications sont embarrassantes : après avoir clame que la dette n’a pas d’importance parce que les taux sont nuls, ils se trouvent pour la première fois confrontés a une hausse des taux. Les...
14  février     16h28
L’interview qui ne sera pas publiée: On a utilisé le canon pour tuer une mouche. Et on n’a même pas réussi à tuer la mouche
Georges Ugeux    Dans le courant du mois de janvier, une journaliste belge m’a interrogé sur l’analyse de la maniere dont les autorites ont géré la crise sanitaire en Belgique. Ce numéro 0 d’un nouveau media ne sera pas publié . Je le confie à mon blog du Monde: il est actuel et dépasse largement les frontières...
26  janvier     16h14
Chronique d’une crise financière annoncée (41) : Biden aux prises avec une situation financière instable ?
Georges Ugeux    En temps normal, les chiffres qui volent à travers les programmes de la nouvelle administration américaine, sous Joe Biden et Kamala Harris, donneraient le tournis. Mais après des injections au niveau mondial de 10.000 milliards de dollars, les budgets explosent, suivis d’une augmentation...
04  janvier     16h12
Chronique d’une crise financière annoncée (40) : 2021 ou le moment de redresser la tête
Georges Ugeux    Ce quarantième blog sur la crise financière annoncée et qui nous attend, coïncide avec le Nouvel An 2021. C’est une bonne augure. Elle me permet d’élever le débat au-delà de la situation dramatique de la finance mondiale. La soumission aux directives souvent contradictoires sur la pandémie a...
28  décembre     21h05
Chronique d’une crise financière (39) : le discours sanitaire est devenu mortifère
Georges Ugeux    Le virus tue. Mais au-delà de cette mort, il existe un discours qui -tout en croyant bien faire- a pour effet de pousser ceux et celles qui l’écoutent vers une forme de mort psychologique, une crise d’anxiété ou une dépression qui détruit leurs forces vitales pour faire face à cette pandémie ...
22  décembre     15h44
Chronique d’une crise financière annoncée (37) : les banques favorisent leurs actionnaires
Georges Ugeux    La distribution de dividendes ou le rachat de leurs propres actions par les banques soulèvent des questions à un moment ou les risques de pertes de credit augmentent et l’horizon n’est pas rassurant. Elles ont cependant réussi a obtenir des banques centrales des distributions qui posent des...
21  novembre     16h57
Chronique d’une crise financière annoncée (36): la vérité vous rendra libres
Georges Ugeux    Cette phrase attribuée à Jésus Christ par Saint Jean (ch8- v32) résonne de la manière la plus forte dans ces moments ou nous vivons de demi-vérités en fausses nouvelles pour créer cette vérité alternative chère à Donald Trump. Quand on entre dans un discours manipulateur, on est pratiquement...
27  octobre     20h26
Chronique d’une crise financiere annoncée (35): d’une pathétique gestion de crise au reconfinement
Georges Ugeux    Le spectre d’un reconfinement sonne le glas de la gestion pathétique de la crise sanitaire du coronavirus. Autant on a pu plaider la surprise lors de la première vague, autant cette excuse n’est plus valable pour la deuxième : il s’agit d’une faillite des responsables de ces décisions. Cherche-t-on...